actualités: Kiné: Toulouse

Diminuer les Douleurs de votre Dos

STOP AU MAL DE DOS

CONTEXTE La discite lombaire causée par Clostridium perfringens est extrêmement rare. Il n'y a eu que 7 cas publiés de discite confirmée causée par Clostridium perfringens. Nous rédigeons ce rapport pour souligner cette relation inhabituelle en discutant d'un cas supplémentaire et en fournissant un examen des cas précédemment publiés afin que les cliniciens puissent évaluer et traiter adéquatement les patients présentant une discite. RAPPORT DE CAS Un homme de 64 ans souffrant d'obésité morbide a présenté un début aigu d'aggravation du mal de dos et une faiblesse généralisée après avoir subi un traumatisme physique lié à une chute. De plus, il a également développé de la fièvre et des frissons avant la présentation. Sur la base de la présentation clinique et des taux sériques élevés de marqueurs inflammatoires, une imagerie par résonance magnétique a été ordonnée, qui a montré une discite L5-S1 avec extension de l'infection dans l'espace épidural. L'aspiration guidée par fluoroscopie de l'espace épidural L5-S1 a facilité la détection de Clostridium perfringens en tant que pathogène impliqué. Sur la base du rapport de sensibilité aux antibiotiques, le patient a été traité par ampicilline intraveineuse pendant 8 semaines, après quoi ses symptômes ont disparu. CONCLUSIONS Le diagnostic de la discite peut être très difficile en raison de sa présentation clinique ambiguë, en particulier dans la population âgée en raison de la présence de changements dégénératifs sous-jacents. Même si Clostridium perfringens reste une cause rare de discite lombaire, il doit être considéré comme un agent pathogène capable de provoquer une infection des vertèbres et des disques intervertébraux, permettant ainsi aux cliniciens d'effectuer les évaluations diagnostiques nécessaires pour fournir un traitement ciblé approprié aux patients présentant une discite.

Laisser un commentaire