informations: physiothérapeute: paris

Diminuer les Douleurs de votre Dos

STOP AU MAL DE DOS

Contexte:

La neuroschistosomiase rachidienne (SN) est l'une des manifestations cliniques les plus graves de l'infection schistosomiase et une forme ectopique de la maladie causée par toute espèce de schistosome. Au Brésil, tous les cas de cette manifestation clinique sont liés à Schistosoma mansoni, la seule espèce présente dans le pays. Bien que de nombreux cas aient été rapportés dans diverses zones d'endémie au Brésil, c'est la première fois dans la littérature que SN est décrit chez deux frères.

Présentation du cas:

Deux cas de SN ont été accidentellement diagnostiqués lors d'une enquête épidémiologique dans une zone urbaine endémique de transmission de la schistosomiase. Les deux patients se sont plaints de lombalgies et de faiblesse musculaire des membres inférieurs. Un dysfonctionnement du sphincter et divers degrés de paresthésie ont également été signalés. La maladie des patients a été classée comme schistosomiase au stade hépato-intestinal mansoni au début de la forme chronique. Un test de selles parasitologique positif pour S. mansoni, des preuves cliniques de dommages myéloradiculaires et l'exclusion des autres causes de dommages étaient les critères de base pour le diagnostic. Après un traitement par praziquantel et corticostéroïde, les patients ont présenté une amélioration des symptômes, bien que certaines plaintes persistent.

Conclusions:

Il est important de considérer la SN lorsque les patients viennent de zones d'endémie pour la transmission de la schistosomiase mansoni. Les médecins cliniciens et les neurologues devraient considérer cette hypothèse diagnostique, car la guérison des blessures neurologiques est directement liée au traitement précoce. Comme décrit ici chez deux frères, une prédisposition génétique peut être liée à une atteinte neurologique. Les médecins de premier recours devraient donc essayer d'évaluer les membres de la famille et les proches afin d'arriver à un diagnostic rapide de la schistosomiase chez les individus asymptomatiques et proposer un traitement pour tenter d'éviter la progression vers le SN.

Mots clés:

Rapport de cas; Diagnostic; Schistosoma mansoni; Myéloradiculopathie schistosomale; Neuroschistosomiase spinale.

Laisser un commentaire