lombalgie: masseur-kiné: Toulouse

Diminuer les Douleurs de votre Dos

STOP AU MAL DE DOS

Objectifs:

Quantifier les contributions des troubles atopiques, des troubles du sommeil et d'autres problèmes de santé à cinq problèmes de douleur courants.

Méthodes:

Cette analyse transversale a utilisé les données de 655 participants à l'étude OPPERA. Les auteurs ont étudié les associations individuelles et collectives de cinq états de douleur chronique qui se chevauchent (COPC) avec des troubles atopiques diagnostiqués médicalement et des troubles du sommeil autodéclarés, de la fatigue et des symptômes d'apnée obstructive du sommeil. Les troubles atopiques étaient les allergies, la rhinite allergique, la dermatite atopique, l'asthme allergique, l'urticaire, la conjonctivite allergique et les allergies alimentaires. Les modèles de régression logistique ont estimé les rapports de cotes comme mesures d'association avec les troubles temporo-mandibulaires, les maux de tête, le syndrome du côlon irritable, les lombalgies et la fibromyalgie. Les mesures des troubles du sommeil et de l'atopie ont été standardisées aux scores z pour déterminer la force relative de leurs associations avec chaque CPP. Les caractéristiques sociodémographiques et l'indice de masse corporelle étaient des covariables. La régression forestière aléatoire a analysé toutes les variables simultanément, calculant des mesures d'importance pour déterminer quelles variables différenciaient le mieux les cas de douleur des témoins.

Résultats:

La fatigue et les troubles du sommeil étaient fortement associés à chaque COPC et au nombre total de COPC. Une augmentation d'un écart-type du score de fatigue ou de troubles du sommeil était associée à une probabilité environ deux fois plus élevée d'avoir un CPP. Dans les modèles forestiers aléatoires, les troubles atopiques contribuaient plus que les autres mesures de santé à différencier les cas et les témoins de céphalées, alors que les autres COPC étaient mieux différenciés par des mesures de fatigue ou de sommeil.

Conclusion:

Les troubles atopiques, précédemment reconnus comme des prédicteurs d'un mauvais sommeil, sont associés aux CPP après avoir pris en compte les problèmes de sommeil.

Laisser un commentaire