votre dos: physiothérapeute: bordeaux

Diminuer les Douleurs de votre Dos

STOP AU MAL DE DOS

Contexte:

Les lignes directrices de Choisir avec soin Canada (CWC) recommandent qu'en l'absence d'indicateurs cliniques suggérant une pathologie sous-jacente grave, les médecins ne devraient pas ordonner d'imagerie radiologique pour les patients présentant une lombalgie non spécifique.

Objectif:

Notre objectif était de déterminer combien de patients se présentant au service des urgences (SU) avec une lombalgie non traumatique avaient une imagerie de la colonne vertébrale avant et après la publication de la directive CWC.

Méthodes:

Nous avons effectué un examen rétrospectif des dossiers médicaux de patients âgés de 18 à 70 ans se présentant dans un service d'urgence universitaire de soins tertiaires avec une lombalgie non traumatique du 1er avril 2014 au 31 mars 2015 (pré-directive) et du 1er avril 2017 au 31 mars 2018 ( post-directive).

Résultats:

Mille soixante (545 patients avant la recommandation, 515 après la recommandation) ont été inclus. Avant la recommandation, 45 patients (8,3%) avaient une imagerie vertébrale comparativement à 39 (7,6%) après la recommandation (Δ 0,7%; intervalle de confiance à 95% (IC) -2,6% à 4,0%). Sur les 84 patients (7,9%) qui ont eu une imagerie de la colonne vertébrale, 4 (8,9%) présentaient des signes pathologiques avant la recommandation comparativement à 11 patients (28,2%) après la recommandation (Δ 19,3%; IC à 95% 2,7% à 35,8%).

Conclusions:

Les lignes directrices du CWC n'ont pas semblé modifier le taux d'imagerie des patients se présentant au SU avec une lombalgie non traumatique. Les futures recommandations cliniques devraient envisager une diffusion active des connaissances et des stratégies d'éducation pour faciliter l'adoption des lignes directrices.

Mots clés:

département d'urgence; imagerie; lombalgie; comportement du médecin.

Laisser un commentaire