votre mal de dos: Kiné: Toulouse

Diminuer les Douleurs de votre Dos

STOP AU MAL DE DOS

Contexte:

Il a été rapporté que le fait de tenir compte des préférences de traitement d'un patient favorise une plus grande réactivité et de meilleurs résultats cliniques. L'effet de la préférence de voie d'administration (ARP) sur la réponse analgésique individuelle n'a pas été largement étudié à ce jour. Cette étude visait à déterminer si un traitement adapté à l'ARP, c'est-à-dire une administration d'analgésique intramusculaire (IM) ou orale (PO) individualisée selon le choix du patient, augmenterait l'effet analgésique.

Méthodes:

Dans cette étude prospective randomisée, nous avons collecté 38 patients souffrant de lombalgie aiguë (aLBP) se présentant à l'urgence du centre médical de Galilee (Naharia, Israël) et leur avons demandé de déclarer leur ARP pour les analgésiques. Indépendamment de leur préférence déclarée, ils ont reçu du diclofénac PO ou IM selon la préférence du médecin traitant. L'intensité de la douleur a été autodéclarée en utilisant le score numérique de la douleur (NPS) avant et pendant la première heure après l'administration du médicament.

Résultats:

Les deux groupes recevant une administration PO ou IM ont rapporté une douleur initiale similaire à l'admission (NPS 8,63 ± 1,5 et 8,74 ± 1,6, respectivement) et la même ampleur de réduction de la douleur. Cependant, les patients qui ont reçu le médicament dans la voie souhaitée (orale ou injection) ont eu une réduction significativement plus importante des niveaux de douleur (4,05 ± 2,8) par rapport aux patients qui ont reçu la voie indésirable (2,08 ± 1,8), p

Conclusions:

Ces résultats soutiennent l'hypothèse selon laquelle un traitement adapté à l'ARP individualisé dans la aLBP améliore les résultats thérapeutiques, bien que d'autres études avec des cohortes plus importantes soient nécessaires.

Mots clés:

Préférence d'itinéraire d'administration; Mal au dos; Médecine individualisée; Préférence du patient; Placebo.

Laisser un commentaire