votre santé: Kiné: lyon

Diminuer les Douleurs de votre Dos

STOP AU MAL DE DOS

Contexte:

Les traitements d'exposition se sont avérés efficaces pour réduire la peur liée à la douleur et la nocivité perçue des activités physiques. Cependant, en raison de la fragilité de l'extinction, sa stabilité est discutable. Nous avons étudié la généralisabilité des effets de l'exposition chez les patients souffrant de lombalgie chronique (Lombalgie chronique) en intégrant un test comportemental dans le cadre d'une étude d'intervention.

Méthodes:

L'étude est une analyse supplémentaire d'un essai contrôlé randomisé examinant l'efficacité de l'exposition in vivo. Un total de 67 patients atteints de CLBP ont été répartis au hasard dans l'un des trois groupes: exposition courte (EXP-S); exposition longue (EXP-L) et thérapie cognitivo-comportementale (TCC). Les participants ont évalué la nocivité attendue des activités quotidiennes (série de photographies d'activités quotidiennes) avant et après la thérapie. Les participants après le traitement ont été confrontés à un mouvement menaçant personnalisé dans un nouveau contexte. Les attentes de préjudice et de douleur avant l'exposition ont été comparées à l'expérience réelle après l'exposition.

Résultats:

Nous avons constaté que EXP conduit à des attentes de préjudice plus fortement réduites (F (2,50) = 11,37, p <0,001, η2 = 0,31) par rapport au CBT, quelle que soit la durée d'EXP. Après le traitement, les patients s'attendaient à moins de mal (F (2,50) = 3,61, p = 0,034, η2 = 0,13) mais pas moins de douleur (F (2,50) = 3,61, p = 0,034, η2 = 0,13) face à un mouvement nouveau.

Conclusions:

L'exposition a réussi à réduire les dommages mais pas les attentes en matière de douleur chez les patients atteints de lombalgie. De plus, les résultats préliminaires ont montré que ces effets d'exposition spécifiques étaient généralisés à une nouvelle activité dans un contexte différent en dehors de la thérapie.

Importance:

Cette étude examine la généralisabilité et la stabilité des effets de l'exposition chez les patients atteints de CLBP en combinant un test comportemental avec une étude d'intervention. Nous avons trouvé des effets forts et stables sur les attentes de préjudice, mais pas sur les attentes de douleur. Les résultats montrent des preuves préliminaires prometteuses selon lesquelles la réduction des attentes en matière de préjudice peut être généralisée à une nouvelle activité menaçante dans un nouveau contexte. Les implications cliniques de nos résultats suggèrent que le traitement de l'exposition bénéficierait d'une focalisation claire sur les attentes de préjudice.

Laisser un commentaire