votre santé: masseur-kiné: Toulouse

Diminuer les Douleurs de votre Dos

STOP AU MAL DE DOS

Contexte et objectif:

Cette revue systématique mise à jour a évalué l'efficacité, l'acceptabilité et l'innocuité de la thérapie opioïde à long terme (LTOT) pour la douleur chronique non cancéreuse (CNCP).

Bases de données et traitement des données:

Clinicaltrials.gov, CENTRAL et MEDLINE jusqu'en juin 2019. Nous avons inclus des essais d'extension en ouvert avec une durée d'étude ≥ 26 semaines d'ECR d'une durée ≥ 2 semaines. Les estimations regroupées des taux d'événements des données catégorielles et des différences moyennes normalisées (DMS) des variables continues ont été calculées à l'aide d'un modèle à effets aléatoires.

Résultats:

Nous avons ajouté quatre nouvelles études avec 1 154 participants pour un total de 15 études avec 3 590 participants. La durée de l'étude variait entre 26 et 156 semaines. Les études incluaient des patients souffrant de lombalgie, d'arthrose et de douleurs neuropathiques. La qualité des preuves pour chaque résultat était très faible. 31,1% (intervalle de confiance à 95% (IC) 23,0% -40,7%) des patients randomisés au départ ont terminé la période en ouvert. 14,1% (IC à 95% 10,9% -19,4%) des patients ont abandonné en raison d'événements indésirables. Chez 6,3% (IC 95 3,9% -10,1%) des patients, des événements indésirables graves et 2,7% (IC 95% 1,5% -4,7%) ont été observés. 0,5% (IC à 95% 0,2% -1,4%) des patients sont décédés.

Conclusions:

Dans le cadre des études d'extension en ouvert, les opioïdes maintiennent la réduction de la douleur et du handicap et sont plutôt bien tolérés et sûrs. Le LTOT peut être envisagé chez les patients soigneusement sélectionnés et surveillés souffrant de lombalgie, d'arthrose et de douleur neuropathique qui présentent une réduction de la douleur cliniquement significative avec des événements indésirables au moins tolérables lors d'un traitement à court terme par opioïdes.

Importance:

Il existe des preuves de très faible qualité de l'efficacité à long terme, de la tolérabilité et de l'innocuité des opioïdes pour le lombalgie chronique, l'arthrose et la polyneuropathie diabétique dans le contexte des études d'extension en ouvert d'essais contrôlés randomisés. Le taux d'abandon en raison d'événements indésirables et de décès augmente avec la durée de l'étude. Un tiers des patients bénéficient du LTOT. Un traitement opioïde à long terme peut être envisagé chez certains patients soigneusement sélectionnés et surveillés.

Laisser un commentaire