actualités: physiothérapeute: paris

  • SAINT-ETIENNE PSG PARIS Programme N° 38 ASSE ACTUALITES 1979 FARISON
    D'occasion
  • **n Air Actualités n°365 GERMaC 16/113 - 20 km de Paris - Super Guppy
    D'occasion
  • Programme N° 22 ASSE ACTUALITES SAINT-ETIENNE PFC PARIS FC 1978 + NIMES
    D'occasion
  • SAINT-ETIENNE PSG PARIS Programme N° 27 ASSE ACTUALITES 1979 REPELLINI
    D'occasion

Diminuer les Douleurs de votre Dos

STOP AU MAL DE DOS

Les patients souffrant de lombalgie non spécifique (NSLBP) présentent un contrôle postural altéré en position debout et une exécution plus lente des mouvements assis-debout-assis (STSTS). La recherche suggère que ces déficiences pourraient être dues à une utilisation modifiée de la cheville par rapport à la proprioception du dos. Cependant, les corrélats neuronaux de ces déficiences du contrôle postural dans NSLBP restent flous. Par conséquent, nous avons étudié l'activité cérébrale pendant le traitement proprioceptif de la cheville et du dos en appliquant une vibration musculaire locale pendant l'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle chez 20 patients atteints de NSLBP et 20 témoins. Les corrélations entre l'activité cérébrale pendant le traitement proprioceptif et (Airaksinen et al., 2006) l'utilisation proprioceptive pendant le contrôle postural, évaluées en utilisant des tâches de vibration musculaire en position debout, et (Altmann et al., 2007) les performances STSTS ont été examinées entre et entre les groupes. De plus, la peur du mouvement a été évaluée. Les résultats ont révélé que le groupe NSLBP obtenait de moins bons résultats sur la tâche STSTS et rapportait plus de peur par rapport aux témoins sains. De façon inattendue, aucune différence de groupe dans l'utilisation proprioceptive pendant le contrôle postural n'a été trouvée. Cependant, la relation entre l'activité cérébrale pendant le traitement proprioceptif et les indices comportementaux de l'utilisation proprioceptive différait considérablement entre NSLBP et les groupes témoins sains. L'activité dans l'amygdale droite pendant le traitement proprioceptif de la cheville était en corrélation avec une utilisation proprioceptive altérée chez les patients atteints de NSLBP, mais pas chez les témoins sains. De plus, alors que l'activité dans le lobule pariétal supérieur gauche, une région de traitement sensoriel, pendant le traitement proprioceptif arrière était corrélée à une meilleure utilisation de la proprioception dans le groupe NSLBP, elle était associée à une utilisation moins optimale de la proprioception dans le groupe témoin. Ces résultats suggèrent que les changements cérébraux fonctionnels au cours du traitement proprioceptif chez les patients atteints de NSLBP peuvent contribuer à leurs déficiences du contrôle postural.

Mots clés:

Peur; Imagerie par résonance magnétique fonctionnelle; Lombalgie; Contrôle postural; Proprioception.

  • Mal au dos. - Pr LARGET-PIET et Dr SPORTES B. - 1994
    D'occasion
  • Maigne - J'AI MAL AU DOS - 1996 - Broché
    D'occasion
  • Maigne - J'AI MAL AU DOS - 1996 - Broché
    D'occasion
  • Plus jamais mal au dos Pallardy Pierre Occasion Livre
    D'occasion

Laisser un commentaire