informations: Kiné: lyon

A Hairdresser's Painful Swollen Left Leg: Artery Compresses Vein In May Thurner Syndrome.

Diminuer les Douleurs de votre Dos

STOP AU MAL DE DOS

ÉTUDIER LE DESIGN:

Une étude de cohorte basée sur la population.

OBJECTIF:

Le but de cette étude était d'examiner si les trajectoires de 15 ans de lombalgie (LBP) et de sciatique sont associées à la fonction autonome cardiovasculaire dans un large échantillon de la population générale.

RÉSUMÉ DES DONNÉES GÉNÉRALES:

Des études antérieures utilisant principalement de petits échantillons de patients ont suggéré que la LBP et la sciatique sont associées à une fonction autonome cardiovasculaire anormale, à savoir une variabilité de la fréquence cardiaque (HRV) et une sensibilité baroréflexe (BRS). Nous avons examiné cette association dans un large échantillon de la population générale.

MÉTHODES:

Les collectes de données de la cohorte de naissance de la Finlande du Nord 1966 comprenaient des questionnaires sur la douleur à 31 et 46 ans (antécédents de lombalgie, de sciatique et d'autres douleurs musculo-squelettiques au cours de l'année précédente; oui / non pour chacun) et des mesures du VRC et du BRS à 46 ans (fréquence cardiaque, FC; carré moyen des différences successives d'intervalles battement à battement, rMSSD; variabilité de la pression artérielle systolique à basse fréquence, SBPV; BRS interspectrale, BRS; chacun en position assise et debout). Les collectes de données comprenaient également plusieurs facteurs de confusion. Des trajectoires pour la lombalgie, la sciatique et les deux ensemble («aucune douleur», «décroissante», «croissante», «douleur à long terme») ont été construites et des modèles linéaires généraux ont été utilisés pour effectuer des comparaisons entre les trajectoires (pour HR / rMSSD, n = 3398; pour SBPV / BRS, n = 1667).

RÉSULTATS:

Dans les modèles bruts, la LBP et la sciatique étaient associées à une HR plus élevée, une rMSSD plus faible, une SBPV plus élevée et une BRS plus faible, mais ces associations étaient principalement atténuées par des ajustements. En ce qui concerne la LBP et la sciatique, seule la trajectoire "croissante" était associée à deux des huit résultats (SBPV debout, BRS assis) après ajustements. Concernant la lombalgie, la trajectoire "croissante" était associée à trois (SBPV debout, BRS assis, BRS debout), la trajectoire "douleur à long terme" à un (BRS debout) et la trajectoire "décroissante" à un résultat (SBPV assis ) après ajustements. La sciatique n'a montré aucune association avec les résultats après ajustements.

CONCLUSION:

Nous concluons que les trajectoires sur 15 ans de la lombalgie et de la sciatique n'ont pas d'association indépendante cohérente avec la fonction autonome cardiovasculaire dans la population générale.

NIVEAU DE PREUVE:

3.

Laisser un commentaire