votre santé: Kiné: marseille

A Hairdresser's Painful Swollen Left Leg: Artery Compresses Vein In May Thurner Syndrome.

Diminuer les Douleurs de votre Dos

STOP AU MAL DE DOS

CONTEXTE:

Les chaises en bois en acier (WSC) et les fauteuils empilables (SAC) sont largement utilisés dans les établissements d'enseignement supérieur des pays à faible revenu. Aucune étude locale ne semble avoir étudié le risque postural associé au type de chaise concerné.

OBJECTIF:

Cette étude visait à évaluer le risque postural associé aux WSC et SAC. Il a également déterminé la répartition anatomique des troubles musculo-squelettiques parmi les utilisateurs des types de chaise.

MÉTHODES:

L'échantillonnage raisonné a été utilisé pour sélectionner 100 utilisateurs d'ordinateurs de bureau (23,25 ± 1,6 ans), dont 50% utilisaient systématiquement un laboratoire informatique avec des WSC et l'autre moitié un avec des SAC. La méthode d'évaluation rapide des membres supérieurs (RULA) a été utilisée pour évaluer la posture assise des utilisateurs des deux types de chaise. Les troubles musculo-squelettiques ont été étudiés à l'aide du questionnaire musculo-squelettique nordique.

RÉSULTATS:

Les analyses ont montré des scores RULA moyens significativement plus élevés (p <0,05) pour le côté droit du corps pour les utilisateurs de WSC (6,08 ± 0,85) par rapport aux utilisateurs de SAC (5,26 ± 1,23). Des différences statistiquement significatives (p <0,05) ont été trouvées sur la prévalence des lombalgies entre les utilisateurs de CSM et de SAC. Parmi tous les participants à l'étude, 72% ont signalé des douleurs musculo-squelettiques dans une ou plusieurs parties du corps au cours des 12 mois précédents. Les plaintes autodéclarées concernaient le cou (24%), le bas du dos (19%), les épaules (16%), le coude (8%), le haut du dos (8%) et le poignet (4%).

CONCLUSION:

Les CSM semblent poser un risque postural plus élevé de lombalgie que les SAC. Des interventions ergonomiques et des programmes d'entraînement physique peuvent être utiles pour remédier à la mauvaise posture de travail et aux troubles musculo-squelettiques.

Laisser un commentaire