conseil-Ceinture pour le Mal de Dos

Diminuer les Douleurs de votre Dos

STOP AU MAL DE DOS

Si vous me suivez sur dailymile ou twitter, vous savez déjà que je souffre d'une blessure au dos. (Je suppose que c'est une foulure ou une entorse.)

Tout au long de ma brève carrière de coureur, je ne me définirais pas comme un « coureur intelligent ». Je pensais que je n'avais pas à m'échauffer ou à me refroidir puisque je ne me suis jamais blessé. Pour quelqu'un d'aussi intelligent, je suis parfois assez stupide.

Cet état d'esprit est revenu me mordre dans les fesses cette semaine. Je ne peux pas déterminer la cause exacte de cette blessure car il y a quelques choses qui pourraient l'avoir causé. Par exemple, mon nouveau travail consiste à m'asseoir à une table basse (installée pour les élèves de troisième année) et à me pencher vers le tuteur. Par contre, je participe actuellement au #RWRunStreak. (Aujourd'hui est le jour 27.) Je n'ai jamais couru autant de jours d'affilée.

Quelle qu'en soit la cause, cette blessure m'a bouleversé. Mon récapitulatif hebdomadaire du lundi discutera de la progression quotidienne. Aujourd'hui, je veux parler des étapes que je prends pour devenir un coureur plus intelligent, car honnêtement, je suis frustré en ce moment. J'ai bêtement tenté une "longue" course ce matin et j'ai probablement fait un pas en arrière. Je n'ai pas mal mais mon dos est extrêmement tendu. Grâce à cela, j'ai appris une autre leçon importante, une qui aurait dû être la première.

1. Reposez-vous.
Je commencerai par le plus dur en premier. Vous vous souvenez de cet acronyme RICE ? Bien que je ne puisse pas comprimer ou élever mon dos, je l'ai définitivement glacé (et j'ai utilisé IcyHot), je voulais bêtement éviter R (est).

Je voulais maintenir mon #RWRunStreak. Même après la pire journée de maux de dos, j'ai lacé mes chaussures mercredi matin pour essayer de faire un kilomètre. Je me suis dit que ça ne faisait pas mal (vrai) pendant que je courais.

Je me suis dit que j'étais intelligent en réduisant la course à un mile. Je devais parcourir ce kilomètre. Je devais maintenir la séquence en boitant avec un seul kilomètre jusqu'à ce que mon dos se sente suffisamment bien pour recommencer à m'entraîner. Stupide.

J'ai réalisé aujourd'hui que cette séquence de run n'a pas d'importance. Je ne reçois pas de médaille ni de reconnaissance extérieure. Je dois éviter la bêtise (poursuivre la séquence) et laisser mon corps guérir pour pouvoir courir les courses auxquelles je me suis inscrit. Le deuxième semi-marathon de San Francisco est dans 5 semaines. Je préférerais de loin exécuter cela plutôt que de maintenir une séquence de 38 jours.

Voici la déclaration Mon #RWRunStreak se termine aujourd'hui à 27 jours. C'est plus difficile à dire qu'il ne devrait l'être. Je ne courrai pas pendant les trois prochains jours. Je ne vais même pas courir quelque part pour y arriver un peu plus vite. La marche suffira. Si je dois partir plus de jours, je le ferai. (Une telle décision sera difficile mais si elle me permet de continuer à courir…)

2. Intégrez des échauffements et des récupérations dans ma routine de course.
J'ai recherché (et je continuerai) de bonnes routines d'échauffement et de récupération. Je ne les ai pas encore incorporés car je n'ai pas couru plus d'un mile. Cela se produira une fois que je reprendrai la course.

3. Renforcer mon dos/noyau.
Je suis un coureur typique et déterminé. J'ai négligé mon cœur, en particulier mon dos, pendant un certain temps. Cela doit changer. J'ai commencé jeudi avec quelques exercices et étirements de la clinique Mayo. Je prévois de rechercher et d'incorporer plus de mouvements de renforcement au fur et à mesure que mon dos guérit. De plus, Amanda organise un défi abs pour juillet. Timing parfait.

4. Maintenez une bonne posture.
Non seulement mon dos se sent mieux si je suis assis, debout et allongé correctement, mais c'est aussi une bonne mesure préventive. J'ai ajouté un rappel sur mon application iPhone pour m'aider à me souvenir même lorsque mon dos se sent mieux et qu'il est plus facile d'oublier.

De plus, je veux rajouter des choses comme le yoga dans ma routine de fitness dans quelques semaines.

Enfin, la chose la plus importante sur laquelle je veux travailler est une dépendance accrue à l'égard de Dieu. Il est celui qui me donne la capacité de courir et peut tout aussi bien me l'enlever. Il devrait être le premier dans ma vie, pas courir.

Laisser un commentaire